Archives de catégorie : Participer

BIOLOGISTES ET/OU CHIMISTES RECHERCHÉ.E.S

L’Association pour la protection des espaces verts de l’Île-Bizard est à la recherche de biologistes et/ou chimistes pour participer au TeaComposition H2O Initiative, une étude mondiale menée par des chercheurs de l’université Deakin en Australie. L’étude vise à mesurer à travers la planète la décomposition de la litière afin de connaître les niveaux et fluctuations du carbone dans les milieux terrestres et aquatiques. Parallèlement, le projet offre la possibilité d’analyser la composition microbienne du sol. Il s’agit d’indicateurs-clés des répercussions des changements climatiques et de la pollution des milieux à moyen et long terme.

 
Pour obtenir plus d’informations sur le projet, visitez le http://bluecarbonlab.org/teacomposition-h2o/.
 
Il s’agit d’une occasion unique de participer à la lutte mondiale au changement climatique!
 
En résumé, le processus consiste à insérer des poches de thé dans le sol et à les laisser durant une période d’incubation qui dure de 6 mois à 3 ans. Les échantillons recueillis sont envoyés au laboratoire Blue Carbon Lab pour analyse.
 
L’APEVIB cherche à constituer une ou deux équipes de 2 ou 3 personnes afin de procéder à l’insertion et au retrait des poches de thé dans les milieux humides de L’Île-Bizard, ainsi que la prise de certaines mesures (température, niveau d’eau, poids précis des échantillons, coordonnées GPS, etc.).
 
Cela nécessitera environ 10 heures (réparties sur deux jours) de votre temps cet été, soit une rencontre, quelques échanges courriels et une journée pour l’installation des poches. La même chose ensuite pour le retrait des poches, soit environ 10 heures, au printemps prochain, soit avec les mêmes personnes ou d’autres. Plus de détails seront communiqués aux participantEs.
 
Si vous êtes chimiste et/ou biologiste, ou que vous connaissez des personnes qui ont ces connaissances et compétences, s’il vous plaît, contactez-nous par courriel à l’adresse : espacesverts.ilebizard@gmail.com.
 
Merci à l’avance pour votre aide!

Observations – 24 avril 2017

J’observe quelques particularités ce printemps. Bien sûr, il y a les niveaux d’eau. Je ne me rappelle pas les avoir vu aussi hauts, tant du côté de la rivière des Prairies et du lac des Deux-Montagnes, que du côté des marais, marécages et cours d’eau intérieurs.

Je remarque plus que jamais des traces de la présence de castors à des endroits du territoire où je n’en avais pas vu depuis longtemps, comme au Cap Saint-Jacques, à l’angle de la rue Cherrier et de la montée Wilson. J’en ai vu aussi de nombreuses traces au parc-nature du Bois-de-L’Île-Bizard et notamment, dans la zone récemment acquise par la Ville (appelée terrain Petty, sur le chemin du Bord-du-Lac).

Par ailleurs, les oiseaux cette année m’apparaissent plus présents encore qu’ils ne l’étaient ces dernières années autour de chez moi, chantant à gorge déployée. On jurerait qu’ils sont heureux! Par contre, les chants des grenouilles qui certaines années font presque trembler le sol la nuit et nous assourdissent par leur puissance, cette année sont plutôt modérés jusqu’ici (mais il est encore tôt).

J’ai constaté aussi que les cèdres se portent à merveille, notamment au parc-nature. Alors que l’an dernier, à peu près au même moment de l’année, ils étaient jaunis et avaient peu de nouvelles pousses, cette année, leur couleur est tendre et lumineuse, ils sont vigoureux et couverts de jeunes branches. Sûrement à cause de l’abondance d’eau?

Les feuillus, pour leur part, sont un peu lents à bourgeonner cette année il me semble, comme les sumacs, par exemple. Peut-être aussi à cause de cette surabondance d’eau. Les petites herbes, comme le gazon, sont déjà bien vertes et ont émergé du couvert d’humus, mais on ne voit pas encore de pissenlits (quoi que j’ai vu quelques tussilages, mais peu par rapport à d’autres années). La végétation dans son ensemble paraît encore un peu timide (il faut dire qu’elle se retrouve sous l’eau à beaucoup d’endroits). Je soupçonne que l’ortie sera abondante et vigoureuse cette année (mais peut-être tardive). Le millepertuis a déjà commencé à pousser et semble très bien se porter.

 

Marie Dimanche

Résidente de L’Île-Bizard