Archives par mot-clé : Terrain Petty

Le test des sachets de thé!

Cet été, l’Association pour la protection des espaces verts de L’Île-Bizard a participé à un projet mondial initié par des chercheurs en écologie de l’université Deakin, en Australie, suite à une recommandation de nos alliés Sauvons L’Anse-à-l’Orme. Ce fut une aventure palpitante!

Il s’agit du TeaComposition H2O – Global Aquatic Litter Decomposition Initiative. La recherche consiste à mesurer sur l’ensemble de la planète l’impact du climat, des inondations et d’autres facteurs sur la décomposition du sol en milieu aquatique, donc sur les cycles de carbone et les gaz à effet de serre émis par ces milieux. Ce sont des recherches scientifiques poussées qui visent à mieux comprendre la dynamique complexe des changements climatiques.

Les échantillons de sol sont collectés à l’aide de sachets de thé! En effet, le thé – que nous avons préalablement séché – s’imbibe du liquide dans le sol. Nous recueillerons ensuite les sachets après 3, 6, 12, 24 et 36 mois pour les envoyer à l’université Deakin aux fins d’analyse.

C’est ainsi que deux équipes de bénévoles de l’APEVIB, composées d’Emily Brown (biologiste), Michela Artizzu (formée en inventaire et recherche en biologie), David Kalant (biochimiste) et Marie-Chantal Scholl (coordonnatrice pour l’APEVIB), se sont rendus cet été dans le parc-nature du Bois-de-L’Île-Bizard et dans le parc-nature du Cap-Saint-Jacques à L’Île-Bizard pour y planter des sachets de thé, les deux pieds et les deux mains dans la boue!

Nous sommes très excités de faire partie de ce projet planétaire, qui nous rappelle que notre belle île fait partie de l’écosystème mondial!

Alors, si vous tombez sur des fanions orange en vous baladant d’ici les trois prochaines années, pensez à nous, aux poches de thé et à nos voisins de l’Australie!

 

Un très très grand merci aux bénévoles de l’APEVIB et à Ira Tanya Handa, professeure au département des sciences biologiques de l’UQÀM, et à ses assistantes Alison et Katherine, pour nous avoir donné accès à son laboratoire!

JOYAU ÉCOLOGIQUE DE 37,4 HECTARES SAUVÉ DE LA DESTRUCTION À MONTRÉAL

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Montréal, 26 novembre 2015 — L’Association pour la protection des espaces verts de L’Île-Bizard (APEVIB) se réjouit de l’annonce de l’acquisition par la Ville de Montréal du terrain correspondant au lot 4 589 255 dans l’arrondissement de L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève.

L’espace de 373 949 m2 sera annexé au parc-nature du Bois-de-L’Île-Bizard, ce qui assurera la protection de cette zone d’une très grande valeur écologique. Composé à 22 % de milieux humides, l’ancien golf privé aujourd’hui en friche borde le grand marais du parc, reconnu par les amateurs d’ornithologie de partout au Québec pour la richesse de sa biodiversité aviaire. Plus de 52 espèces d’oiseaux y ont été répertoriées. L’espace abrite également plusieurs espèces de mammifères, telles que le cerf de Virginie, le renard roux et le coyote; des grands rongeurs comme le castor et le lièvre; des reptiles et amphibiens, comme la tortue géographique et la couleuvre brune.

Il s’agit donc d’une nouvelle importante pour la faune et la flore bizardiennes, ainsi que pour les habitants actuels et futurs de L’Île-Bizard et les Montréalais. L’APEVIB remercie la Coalition verte de Montréal pour son soutien dans la campagne de sauvegarde de ce joyau écologique, et le maire de l’arrondissement, Normand Marinacci, qui a tout mis en œuvre pour empêcher la vente du terrain à des promoteurs immobiliers et pour assurer sa protection par la Ville de Montréal.

L’APEVIB surveillera de près les projets d’aménagement visant cette nouvelle annexe du parc-nature du Bois-de-L’Île-Bizard, et invite les citoyenNEs à faire de même.

Source :

Marie-Chantal Scholl

Association pour la protection des espaces verts de L’Île-Bizard

Courriel : espacesverts.ilebizard@gmail.com

https://www.facebook.com/groups/1487049068224202